NATIS


Publié le : 01/10/2017

NATIS : en 1ère partie des concerts de Claudio Capéo !

11-10-2017

30/11/17 MARSEILLE (13), le Silo
31/01/18 CLERMONT-FERRAND (63) Zenith
01/02/18 TOULOUSE (31) Zenith
02/02/18 MONTPELLIER (34) Zenith

Anagramme de Stani, lui-même diminutif de Stanislas : Natis est un nom de scène court, efficace et qui en impose sans en faire trop. A l’image de celui qui le porte, auteur-compositeur et interprète né à Paris mais ayant roulé sa bosse ici et là pour partager sa musique inclassable. Elevé au son de Voulzy, Polnareff ou Souchon, Natis est très tôt tombé amoureux du verbe français et commence à écrire des poèmes à l’école primaire. Vers 20 ans, il apprend en autodidacte le chant et la guitare. Ce conteur hors pair a remporté beaucoup de prix (Tremplin Charles Trenet, Prix de la Chanson francophone, SACEM…) grâce à la qualité de ses textes et à une présence scénique assez imparable, forgée sur le terrain. Rares sont les artistes qui ont autant tourné que Natis, également invité en premières parties de la famille Chedid, les Fatals Picard ou encore Claudio Capéo.

Son objectif ? Redonner des lettres de noblesse à la variété, comme un certain Vianney, qu’il admire et avec lequel il partage le même réalisateur, Antoine Essertier. Sur le single « Dans ma tête », son titre le plus autobiographique à ce jour, Natis délivre une mélodie énergique aux échos urbains et un texte où les états d’âme refusent la mélancolie. Son but : inviter l’auditeur dans son monde singulier et hors-norme, où rien n’est jamais impossible. S’y révèle un artiste indépendant, joyeux, rêveur et à la bonne humeur contagieuse, show-man dans l’âme et inséparable de sa guitare.